Rechercher
  • busquetmonique

La posture du formateur : un outil pédagogique en soi !

Dernière mise à jour : avr. 27

Les objectifs du formateur

Le formateur a comme objectif d’amener les professionnels à des changements et améliorations de leurs pratiques individuelles et collectives. Or les dynamiques de changement sont des processus complexes, très variables dans leurs rythmes, dans leur profondeur, dans leurs aspects et effets plus ou moins visibles. Les changements les plus profonds ne sont pas toujours conscientisés. Ils peuvent être difficiles à objectiver et évaluer.

Le formateur amène à des changements de représentations et de regards. Il apporte des nouvelles connaissances ou les réactualise. Il permet des postures de réflexion sur les pratiques, leur sens et leurs objectifs, sur les situations et leur compréhension. Il favorise une ouverture d’esprit, un plaisir à apprendre au long cours. Il favorise et accompagne les remises en question des façons de faire, parfois des modes d’être et modes de relation à l’autre. Et il participe ainsi à la construction de nouvelles pratiques.


Des outils pédagogiques au service de la formation

Pour cela, le formateur a de nombreux outils et moyens pédagogiques à sa disposition. Comme dans une menuiserie, chaque outil a sa fonction. Aucun n’est meilleur qu’un autre. Leurs impacts sont différents selon la situation et les objectifs du formateur qui les choisit et les utilise.

Voici une proposition pour distinguer quelques objectifs :


En direction du stagiaire

- Accueillir et donner une place à chacun

- Reconnaître la valeur de la parole de chacun

- Mettre chacun en posture d’ouverture au nouveau

- Favoriser une participation active de chacun

- Apporter de la détente, de plaisir, de la satisfaction, clés de la mobilisation et de la mémorisation

- Permettre d’exprimer ses difficultés, ses émotions, dans un cadre protecteur et sécurisant

- Permettre de comprendre ce qui est vécu professionnellement


Au service du groupe

- Faciliter une dynamique de groupe fructueuse

- Construire un cadre de respect et écoute de chacun

- Permettre des interactions riches et respectueuses

- S’enrichir mutuellement


Favoriser les processus de changement

- Rassurer, comprendre, protéger chacun

- Répondre aux besoins de chacun

- Soutenir la motivation et le plaisir à apprendre

- Mettre en réflexivité sur ses pratiques, ses croyances

- Permettre de s’approprier des savoirs et savoir-faire

- Permettre d’expérimenter

- Partager des expériences, donner des exemples, témoigner


Au service des contenus

- Les rendre clairs, explicites, compréhensibles, attractifs

- Les rendre concrets, vivants, transposables

- Soutenir l’attention de chacun

- Varier les modes d’approche, les présentations

- S’adapter aux différences de chaque participant

- Faire des allers retours entre théories, expériences, exemples concrets


Pour le propre confort et efficacité du formateur,

- Avoir des feed backs et pouvoir ajuster, réajuster…

- Avoir des temps de pause, de recul sur le déroulement de la formation



La posture de formateur : un outil pédagogique en soi


La propre posture du formateur, sa façon d’être, ses modes de communication sont particulièrement importants dans l’accompagnement des processus de formation. Cette posture peut être considérée comme un outil en soi. Certains éléments de cette posture me semblent fondamentaux et incontournables :

- Donner un appui, un soutien au professionnel, plutôt que vouloir le tirer

- Se centrer sur la personne, là où elle en est : à partir de ses besoins, ses connaissances, ses représentations, ses valeurs, ses croyances, et dans un respect fondamental, inconditionnel des différences, rythmes, styles et histoires de chacun

- Apporter des éclairages, des éléments de compréhension pour lui faciliter son cheminement professionnel et pour donner du sens à l’ensemble de ce qui est vécu au travail

- Mettre en place un cadre sécurisant de protection et permission, en portant un regard positif sur les personnes et en distinguant entre ce qu’est une personne et ce qu’elle dit et fait

- Permettre ainsi la remise en question, sans être une remise en cause, reproches ou culpabilisation

- Donner envie et moyens d’apprendre, de réfléchir

- Favoriser une ouverture et souplesse d’esprit.




Par ses contenus, il plante et sème des graines du changement : des contenus de qualité, des messages explicites. Par sa posture et le cadre qu’il installe, il apporte un terreau favorable aux racines de ce changement, souterraines et non visibles, un terreau pour que les graines puissent germer et pousser. Les fruits qui germeront, les chemins et effets du changement appartiennent ensuite à chacun.

La posture du formateur, la qualité de ses modes de relation, de son regard sur chacun, la place et la liberté qu’il laisse à l’autre, sont comme des messages implicites, constitutifs de ce terreau.

Ce n’est pas facilement objectivable, évaluable, mais les stagiaires le perçoivent, le sentent, le vivent, le reçoivent en profondeur et en sont impactés.


Ainsi la cohérence de notre posture dans la prise en compte de l’autre a des impacts en chaîne.

La qualité de la relation à l’autre, le respect profondément et concrètement de ses cheminements, sont des socles de nos métiers de formateur, comme il sont des socles des métiers de la relation, du prendre soin des enfants, comme des adultes.





133 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Mieux comprendre les processus des relations toxiques

Je vous joins ici un lieu d'un document écrit il y a quelques temps. Si le thème vous intéresse, et si le coeur vous en dit, je veux bien vos retours pour éventuellement l'améliorer. Est-ce que ce qui